• Si vous faites un petit tour en Angleterre, et que vous passez devant la devanture du tailleur Kingsman, vous aurez sans doute envie d'en pousser la porte histoire de voir de plus près leur nouvelle collection. Je dois cependant vous avertir, vous risquez d'être embarqué dans une drôle d'aventure qui vous mènera à sauver le monde !

    Kingsman 1 m'avait drôlement surprise, parce qu'il s'agit d'un film d'espionnage, fait pour ceux qui n'aiment pas les films d'espionnage.  Je l'avoue, je n'ai jamais été une grande fan de James Bond, loin de là smile.

    J'étais donc bien intriguée de savoir si Kingsman 2 allait me plaire tout autant. 

    Eh bien je dois bien le dire, l'humour so british de ces espions étaient au rendez-vous ! En prime, on part à la rencontre de leurs homologues américains, attendez vous à un choc culturel entre les  deux agences. Les gadgets d'espionnage surprennent, les méchants son toujours autant déjantés, bref entre Champ', Whisky et Tequila (à vous de deviner qui est qui wink2 ), vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer !

    Coup d'coeur du 16 octobre : ciné !


    votre commentaire
  • Il y a quelques temps, je vous parlais de l'arrivée du florain, la monnaie locale nancéienne. Samedi dernier avait lieu la fête du lancement du florain, pensez bien que j'y ai fait un tour smile

    Dans une ambiance festive, avec des musiciens qui se sont succédés pour animer la soirée, j'ai pu découvrir la liste des commerçants participant à l'aventure, et en rencontrer quelques uns.  Parmi eux, figuraient certaines boutiques dans lesquelles j'aime bien me rendre, chic alors ! Le choix est vraiment varié : cafés jeux/concerts, restauration, boutiques de vêtements pour enfants, épiceries, confiseries, et tant d'autres, il y aura de quoi se faire plaisir tout en faisant tourner l'économie locale, c'est ça la magie du florain !

    J'ai bien sûr profité de l'occasion pour adhérer à l'association, afin de pouvoir échanger quelques euros et dépenser à la buvette qui proposait de délicieux jus de fruits mes premiers florains. L'aventure ne fait que commencer, si vous souhaitez la rejoindre, ou en apprendre davantage, voici un petit reportage à voir.

    Le florain, la suite !


    votre commentaire
  • Ce mois-ci, petite vadrouille chez Cheap but chic, qui nous parle de l'upcycling, ou quoi faire de ses anciens habits.

    Elle y évoque, tout d'abord, les endroits où ces derniers peuvent atterrir. D'ailleurs à ce sujet, j'ai récemment craqué pour cette petite entreprise familiale : Percentil. Mais surtout, elle nous fait découvrir tout ce que l'on peut réaliser à partir de bouts de tissus : c'est qu'il y a un sacré choix ! Mon coup de cœur ? La realisation de doudous, (ces petits singes sont trop!) : vous avez déjà testé ?

    recycler

     


    votre commentaire
  • Les papilles en Afrique !

    Pour bien commencer la semaine, je vous propose un petit voyage gustatif en Afrique, avec Biomansoa.

    C'est au détour d'une allée sur la foire aux fromages de Seichamps que j'ai retrouvé Nadia, à l'origine de cette aventure. Rencontrée quelques mois plus tôt sur une autre manifestation, c'est avec plaisir que j'ai goûté à l'une de ses nouveautés : un jus citron vert-gingembre.

    Son truc à elle ? Vous proposer de découvrir pour l'apéro les saveurs de l'hibiscus ou bien celles du baobab, mélangées subtilement avec d'autres fruits. Au petit-déjeuner aussi, elle enchantera vos papilles. Elle a réussi à marier les fruits de chez nous, telle que la mirabelle, aux saveurs africaines, comme le baobab, pour des confitures qui valent le détour !

    L'un de mes derniers coups de cœur ? Sa gelé de tamarin smile

    Je vous ai mis l'eau à la bouche ? N'hésitez pas à poursuivre ce voyage culinaire par ici !

     


    votre commentaire
  •  

    Ah, marcher pieds nus, dans l'herbe ! Je ne sais pas vous, mais pour moi cela fait partie des petits plaisirs de la vie.  D'aileurs, cet été en Italie, je m'y serai bien donnée à cœur joie. Seulement, le gazon était recouvert de cigarettes...

    Mais avec l'invention de ce professeur, il est bien possible que ces dernières terminent plutôt sur la route, voire même sur les maisons ! Dis comme ça, vous devez vous dire que les villes auraient drôle allure. En fait, les mégots deviendraient invisibles, et apporteraient de nombreux avantages : c'est ça, la magie de la science !

    Quant au citadin, il pourra plus souvent s'octroyer une bonne séance de réflexologie :)

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires