• Trou de la sécu

    Certains médicaments sont jugés inefficaces, quand bien même ils sont sur prescription médicale obligatoire. Pour ne citer qu'un exemple, ces sirops que l'on vous prescrit en cas de bronchite. Bien sûr , votre mutuelle peut peut-être vous rembourser, moyennant option supplémentaire... L'inégalité face aux soins est bien là. Elle ne concerne que les maladies bégnines, pour l'instant !

    Le principal argument mis en avant, face à ces déremboursements de plus en plus fréquents, est le déficit grandissant. A côté de cela, certains soins pratiqués par des praticiens non reconnus ne sont pas pris en charge, et de nombreux traitements préventifs encore moins. Pourtant, ils permettraient d'en faire des économies réelles...

    Il y a de quoi se demander si l'on cherche vraiment, au fond, à le réduire efficacement ce déficit. Car après tout, avec ces fameux sirops, on nous pousse à risquer la pneumonie, laquelle sera mieux prise en charge au moins : non ?

    Et si...

    On prenait exemple sur le Royaume-Uni, pour le partage des médicaments ?

    On s'inspirait de l'Italie qui obtient remboursement en cas d'inefficacité constatée ?

    En attendant de réduire certaines inégalités, on évitait de les aggraver en s'en prenant aux maladies bien plus graves ?

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Avril 2016 à 00:47
    Je rejoins avec convictionton communiqué
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :