• Un appartement, sept sœurs, dans une ville remplie d'enfants uniques et pour cause : dans ce monde du futur, les fratries sont traquées. Pour garder leurs existences secrètes, ces septuplés empruntent la même identité, celle de Karen, jusqu'au jour où l'une d'entre elles disparaît...

    Au fur et à mesure que les frangines avancent dans leur enquête pour la retrouver, on découvre les personnalités de chacune, ainsi que leurs petits secrets. L'un d'entre eux, d'ailleurs, est à l'origine de leurs péripéties. Pour tout vous dire, je l'ai trouvé glaçant. Lequel d'après vous, celui de Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi, Samedi ou Dimanche ?

    Sur fond de vérité, abordant un sujet qui, il faut bien le dire, dérange (celui de la surpopulation), voila une histoire de famille unique au monde !

    Coup d'coeur du 11 septembre : ciné !


    votre commentaire
  • La musique ? Je suis tombée dedans quand j’étais petite. C'est une longue histoire, qui a débuté au cours de l’année 1990-1991, à la maternelle du vieux Borny, à Metz. A l’époque, un(e) musicien(ne) intervenant est arrivé(e) pour nous faire découvrir la musique et dans le tourbillon de sons que j'entendais, un a particulièrement attiré mon attention.

    Ce jour-là, je pense que des étoiles ont brillé dans les yeux de la petite fille que j’étais parce qu’en rentrant le soir à la maison, j'ai demandé à apprendre à en jouer. Devant mon insistance, mes parents m'ont inscrite à mes premiers cours. Une année entière de solfège m'attendait : même pas peur  ! C'est ainsi qu’après avoir côtoyé quelques temps des noires et des croches, j'ai enfin pu jouer mes premières notes à la flûte traversière : l'aventure musicale ne faisait que commencer !

    Je crois que ce que j'ai toujours le plus aimé avec elle, c'est cette capacité qu'elle a à vous emmener vadrouiller.

    Elle vous fait voyager à travers le temps. Elle passe de musiciens en musiciens, à travers les siècles. Ainsi, j'ai découvert de nombreux airs presque aussi vieux que le monde. Parmi mes préférés ? Greensleeves, là depuis 500 ans, une fantaisie de Telemann ou encore 'la tempête de mer' de Vivaldi.

    Elle vous fait voyager à travers des univers aussi divers que variés, vous réservant souvent de belles surprises, ou bien vous étonnant par sa capacité d'imitation. Connaissez-vous 'Typewriter' d'Anderson ? Qu'est-ce que j'ai pu aimé, en compagnie d'autres musiciens, imiter le son de la machine à écrire ! Et puis, un même morceau, parce que joué par d'autres instruments, vous fera vivre une autre expérience. Je pense à Libertango de Piazzolla, que j'ai joué en orchestre. Il y a peu, je l'entendais dans une version à laquelle je l'avoue je n'aurais jamais pensé. Il était interprété par Vibrato, un duo accordéon/vibraphone. La magie de la musique opérait à nouveau.

    J'aime vraiment ces voyages que la musique permet de réaliser, au gré des gens que l'on  rencontre, des instruments que l'on découvre, des airs que l'on entend , que l'on a envie de partager ou de reprendre à notre façon. Parmi les derniers ? Wawa, une berceuse congolaise tiré du film 'la dernière leçon', ou encore 'Skin', de Rag'n'Bone Man.

    C'est que des voyages, réels ou pas, entre ensembles de musique traditionnelle, de flûtes, baroque, orchestres à cordes, d'harmonies et bien d'autres,  il y en aura eu !  Le plus beau d’entre eux m'a d'ailleurs permis de découvrir le Mexique, ses pyramides, ses spécialités culinaires et ses voladores. 

    Aujourd’hui, l'aventure continue. Je la poursuis avec de formidables musiciens, avec qui je partage des musiques du monde. Cette année, après le Brésil, nous pensons emmener notre public vers une nouvelles destination : l'Inde. Avec le CLAIMM, c'est le tour du monde chaque année !

    C'est là ma 25ème rentrée de flûtiste. Je voulais par ces quelques lignes profiter de l'occasion pour vous remercier, vous qui m'avez fait découvrir la musique dans cette école de Borny, d’être à l’origine de cette belle aventure.

    Ma rentrée ? En musique !

     


    votre commentaire
  •  

    Avant la rentrée, je vous propose une vadrouille du côté de chez Maora, et son

    article sur septembre.

     

    Elle y raconte ce que ce mois lui évoque et pourquoi elle aime tant septembre,

    synonyme de rentrée.

     

    De jolis mots pour une belle reprise !

     

    Septembre

     

     


    votre commentaire
  • A votre avis, quel point commun y a t-il entre un ananas, des champignons et du raisin ( à part la lettre A wink2 ) ?

    Eh bien, c'est que dans le futur, ils risquent de tous atterrir dans vos placards ! Pas de cuisine, ils y ont déjà séjourné me direz-vous, mais plutôt ceux de votre chambre.

    Quelques sociétés se sont en effet déjà penchées sur la question, afin d'utiliser les résidus de ces végétaux pour obtenir... du cuir !

    La dernière en date, en Italie, s'est dit qu'il y avait quelque chose à faire de ces restes de raisins, qui ne méritaient pas la poubelle.

    Et de vous à moi, depuis que j'ai vu un reportage sur la fabrication du cuir au Bangladesh, tester les chaussures en raisin, ça me botte !

    Quant à vous, seriez-vous plutôt ananas, raison ou champignon ?

    Petite devinette de fin de vacances d'été !


    votre commentaire
  • Il y a quelques jours, en passant près de la place Stan', mes  oreilles ont été attirées par une musique. Sur le coup, j'ai vraiment cru que Lindsey Stirling venait de débarquer à Nancy pour un concert surprise !

    En fait, c'était les "Trouble Notes", un trio qui vaut le détour.

    Belle écoute !

    Coup d'coeur du 28 août : musique !


    2 commentaires